À l’occasion de la rentrée scolaire, les parents investissent temps, énergie, affection et argent dans le souci de permettre à leurs enfants de passer une excellente année académique. Cependant, il n’est pas rare de voir un détail, qui pourtant a toute son importance, se dérober à leur grande attention : les conséquences du choix et du port des sacs à dos.

En effet, il convient de rappeler que les épaules et la colonne vertébrale finiront par payer les frais des “valiz” souvent surchargées, mal ajustées ou encore ceux de nos fameux “bèg” généralement portés sur une seule épaule.

Les impacts à long terme du stress subi par la colonne vertébrale sont multiples :

  • déformation des courbes naturelles de la colonne vertébrale (bas du dos, haut du dos et même la courbe cervicale). La scoliose (déformation en « S » de la colonne vertébrale) est le trouble le plus fréquemment retrouvé ;
  • arrondissement des épaules et du haut du dos (posture affaissée) ;
  • irritation des articulations de la colonne vertébrale et de la cage thoracique ;
  • irritation du système nerveux par un manque de mobilité de la colonne vertébrale ;
  • tensions et irritations des muscles des épaules, du cou et du dos ;

De telles perturbations de la colonne vertébrale peuvent affecter la capacité des enfants à se concentrer et à participer à des activités sportives.

Chers parents, pour éviter que ces problèmes ne surgissent ou ne s’aggravent, il est conseillé, outre une évaluation de la colonne vertébrale par notamment des chiropraticiens et le maintien d’une bonne posture au quotidien, de :

  • Choisir un bon sac d’école, c’est-à-dire veiller à ce qu’il soit proportionnel à la grandeur de l’enfant : largeur maximale de sa cage thoracique, pas plus haut que les épaules et pas plus bas que les hanches (ne devrait pas toucher les fesses). Il est donc important que votre enfant soit présent avec vous lors de l’achat. Bretelles de 5 cm de largeur et rembourrées. Pas de sac en bandoulière ! Ergonomique (c’est-à-dire adapté à la physionomie de l’enfant) avec ceinture à la taille. En l’ajustant adéquatement, elle permet de répartir le poids du sac sur les hanches de votre enfant (structure osseuse forte et conçue pour soutenir le poids du corps) au lieu de ses épaules. Tissu résistant mais léger. Évitez le cuir, sinon optez, si vous le pouvez, pour un sac à roulettes que l’enfant pourra traîner derrière lui/elle de l’une ou l’autre main de manière alternée ;
  • Remplir de façon adéquate son sac d’école. Il faut placer les objets lourds près du corps : manuels scolaires, livres, cahiers à reliure. Répartissez les objets légers également des deux côtés dans les différents compartiments. Attention aux bouteilles d’eau : s’il y en a deux, utilisez les compartiments prévus sur le côté, mais s’il n’y en a qu’une seule, placez-la au centre du sac, près du corps, le bouchon bien fermé pour éviter les déversements ! Le poids total du sac doit être dun maximum de 10 % du poids de votre enfant de niveau primaire et de 15 % du poids au secondaire.
  • Bien porter son sac d’école. Il faut ajuster les bretelles pour que le sac ne touche pas les fesses et que le poids soit bien réparti sur les deux épaules. Ne serrez pas trop les bretelles, sinon vous risquez de couper la circulation sous les bras. Ajustez la ceinture sur les hanches (doit être assez serrée pour répartir le poids).

Bonne rentrée des classes !

Smith Sajous
Village Santé