Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ton état de santé…

Bon nombre de gens, en ce plein XXIe siècle, croient encore que bien manger réside dans le fait de s’en mettre plein le ventre. Pour la majorité des Haïtiens, dès lors que l’on trouve de quoi se mettre sous la dent trois fois par jour, tout va bien. Le fait de mal manger est pourtant un facteur important rendant la population mondiale plus malade qu’elle ne l’a jamais été.

La Malbouffe, un ennemi pour notre santé
Le terme malbouffe fait référence à la prise quotidienne d’aliments dont les apports pour l’organisme n’ont aucune vertu nutritive. Ces aliments sont pour la plupart très riches en graisses et ont une forte proportion de sucre et de sel tandis que leur teneur en minéraux et en vitamines est extrêmement pauvre, voire nulle.

Quelle alimentation considère-t-on comme malbouffe ?
On peut citer, entre autres :

– Le menu de la restauration rapide communément appelée fast food: Burger, frites, sauces…
– Les aliments bourrés de produits chimiques: Ceux enfermés dans les boites de conserve, etc.
– Boissons sucrées (boissons gazeuses): Cola, Soda
– Jus de fruits industriels…

A noter que plusieurs facteurs peuvent engendrer cette pratique alimentaire, principalement les conditions socio-économiques, l’industrialisation, manger à l’extérieur plutôt qu’à la maison, etc…

Le bien ou le mal manger influe grandement sur la capacité d’un individu à maintenir une bonne santé ou pas. La mauvaise alimentation est nocive pour la santé et ses conséquences peuvent être nombreuses et désastreuses:

– Excès de graisse: La forte teneur en graisse peut-être à l’origine d’un surpoids (obésité), et de nombreuses maladies notamment les maladies cardiovasculaires pouvant engendrer des crises cardiaques.

– Abus de sel: Trop de sel dans notre organisme entraine l’hypertension artérielle qui peut provoquer, si elle n’est pas surveillée, une insuffisance rénale, un accident vasculaire cérébrale (AVC), des maladies du cœur, des yeux…

– L’Excédent de sucre quant à lui augmente le risque de développer un diabète.

– Le manque de vitamines provoque une avitaminose. Par exemple, un manque de vitamines A et D peut engendrer respectivement la cécité (perte de la vue) et le rachitisme.

– La carence en sels minéraux est préjudiciable au corps humain, car ces éléments jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de l’organisme. Cette déficience par exemple peut entrainer une déminéralisation (Calcium, phosphore…) des os, lesquels deviennent très fragiles et se cassent très facilement (Ostéoporose), une anémie (manque de fer).

Pour bien manger

Nous ne cesserons jamais de répéter qu’une bonne alimentation (saine et équilibrée) tient compte surtout de la qualité de ce qu’on mange. Il est nécessaire, par exemple:
De manger 5 fruits et légumes par jour. Riches en vitamines et en minéraux, ces aliments ont de multiples bienfaits pour la digestion, des actions contre la fatigue et plusieurs maladies.

D’éviter le plus possible l’abus de sel, de graisse et de sucre qui sont des facteurs responsables des maladies comme l’hypertension et le diabète.

De consommer des aliments riches en protéines comme les œufs, les poissons et la viande.

De prendre des féculents (Pain, blé, avoine, Légumes secs…) qui fournissent à l’organisme ce que l’on appelle des sucres complexes dont l’apport énergétique est utilisable par le corps sur plusieurs heures.

N.B: Bien que recommandées, ces dispositions ne doivent faire l’objet d’excès ni être banalisées. Faire attention aux portions est aussi important !

Hugins Milien

Village Santé