Vieillir demeure un processus physiologique affectant tout être vivant. En vieillissant, tout l’organisme, avec ses divers systèmes et appareils, subit des changements dans ses fonctions. Le vieillissement atteint toutes les cellules. Dans ce sens, il est dit ubiquitaire. Qu’en est-il du vieillissement de nos yeux ?

Nous naissons tous, en absence d’anomalie, avec nos 2 yeux. Avant la naissance, la vision est le dernier des 5 sens à se développer chez le fœtus. Après la naissance, l’œil continue de grandir jusqu’à atteindre sa maturité vers l’âge de 7 ans. Ce n’est qu’à partir de ce moment que les yeux de l’enfant arrivent à fusionner les images formées par chaque œil en une seule. En plus du vieillissement naturel des yeux qui fait varier la vision, il existe beaucoup de pathologies oculaires qui sont liées à l’âge.

Pour les pathologies oculaires liées à l’âge, il faut noter :

La presbytie : il s’agit d’un défaut d’accommodation des yeux qui survient chez la plupart des gens à partir de la quarantaine. Ce n’est autre que le vieillissement du cristallin qui perd son élasticité, et non une maladie des yeux.

La cataracte  concerne le cristallin qui devient opaque. La cataracte liée à l’âge, dite sénile, est la forme la plus fréquente. Elle survient généralement après la soixantaine. L’acuité visuelle est réduite de plus en plus, à mesure que le cristallin s’opacifie. Outre la baisse de l’acuité visuelle, la personne avec cataracte souffre d’éblouissement en présence de forte luminosité (rayons solaires, phare des voitures, etc.). À noter qu’il existe de multiples causes de cataracte non liées à l’âge

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) se dit d’un vieillissement d’une région spécifique des yeux appelée macula. Les personnes âgées atteintes de DMLA se plaignent de métamorphopsies plus ou moins sévères, dépendant du stade d’évolution de la maladie. La métamorphopsie étant une déformation des images.

Fond d’œil normal

DMLA hémorragique

 DMLA atrophique

Le glaucome, malgré son caractère héréditaire dans la majorité des cas, reste une maladie dégénérative du nerf optique. De ce fait, la personne glaucomateuse souffre d’une pathologie qui s’aggrave avec l’âge. Cette pathologie réduit progressivement le champ visuel des personnes qui en sont atteintes. Le glaucome, en l’absence de traitement, conduit à une cécité irréversible. D’où la nécessité d’un traitement en permanence.

Dr Réginald Réjouis

Médecin, Ophtalmologue