Monsieur Chou s’en va faire du tourisme local. Et comme lors de ses dernières vacances dans le Sud, le fait d’être parti « de men l de pye l » a failli lui coûter la vie, cette fois-ci, M. Chou, qui s’en va en vacances dans le Nord, a juré comme le renard de la fable « qu’on ne l’y prendrait plus ». Désormais, quand M. Chou part en balade, il est BIEN ÉQUIPÉ !

  • D’abord, il n’oublie jamais sa bouteille d’eau traitée, car il ne sait pas où le vent le mènera. L’absence d’eau potable n’est pas un risque auquel il a envie de s’exposer. Son petit bidon d’eau lui sert aussi au besoin à se LAVER LES MAINS.
  • Ensuite, pour que son eau lui soit aussi utile pour le lavage des mains, il a empaqueté son savon préféré et du hand sanitizer. Pas question d’aller attraper la diarrhée avec les microbes croisés en chemin. Tonbe djab !
  • Après son précédent voyage, M. Chou était rentré chez lui avec le chikungunya. Cette fois-ci, il a dans son sac un anti-moustique qu’il a surnommé « Abazika » !
  • Pas de voyage sans sa trousse d’urgence contenant tous les « anti », avait-il décidé : antidouleur, pommade antibiotique, anti-diarrhéique, etc. Un accident est vite arrivé. « M pare pou yo tou », avait-il dit en se préparant…
  • Et fort d’une expérience traumatisante de la dernière fois, M. Chou a pris avec lui son rouleau de papier toilette. Est-ce la peine de vous dire pourquoi ?

Village Santé